Cette semaine, le premier ministre Jean-Marc Ayrault a envoyé à ses ministres un courrier demandant la mise en œuvre des orientations et des recommandations définies dans le document préparé par la Direction interministérielle des systèmes d’information et de communication (DISIC).

Le document de la DISIC rappelle les avantages des logiciels libres et demande à ce qu’ils soient utilisés pour réduire les coûts et pour valoriser les compétences des informaticiens qui ne doivent pas être de simples acheteurs de solutions.

Le document donne aussi des conseils pour un bon usage des logiciels libres :

  •  Développer la culture libre. Constituer des réseaux d’experts en informatique.
  • Former les chefs de projets, les acheteurs et les juristes aux droits d’auteurs, licences libres, marchés publics.
  • Faire appel à des sociétés de services en logiciels libres (SSLL).
  • Réinvestir 5 à 10% des économies de licences dans le développement de logiciels libres ciblés.
  • Participer au travail des communautés développant chaque logiciel libre, ne pas donner naissance à une communauté séparée et à des versions spécifiques des logiciels.
  • Fédérer les développements de nouveaux logiciels libres via des associations telles que l’ADULLACT.
  • Favoriser l’implication à titre professionnel des salariés dans des communautés (programmation, traduction, documentation etc. de logiciels libres).

Cette directive est un signal fort, les entreprises et les communautés acteurs du libre doivent plus que jamais proposer des solutions d’audit, de conseil, d’intégration, de support et de formation pour répondre aux besoins de l’état et des collectivités.

La lettre du premier ministre et les recommandations de la DISIC.
Dossier argumentaire de l’APRIL : Pour des marchés publics informatiques ouverts.

venenatis suscipit commodo Praesent ut massa lectus mattis leo. Lorem risus sit